Join Us on Facebook Follow us on Twitter Add to Circles Subcribe to our RSS feeds

Qui suis-je ?

2012, je créé mon blog. Égocentrisme ? Égotisme ? Altruisme ? Lubie ? Crise de la trentaine ?
Ouvrir et tenir un blog à longtemps été, pour moi et mes proches, une arlésienne. Sans cesse sous le joug de la procrastination, je trouvais maintes excuses pour ne pas me lancer. Toutes aussi valables, assurément.
Pourquoi apporter ma voix dans ce bouhaha collectif. Qui me verra. Qui me lira. Qui me suivra. Qui me commentera. Qui m’écoutera. Surtout, que pourrais-je humblement procurer à cette énorme communauté de « moi numérique » en mal de lumière ?
Rien de révolutionnaire…
Pourtant, si le simple fait de s’exprimer, d’apporter et d’afficher ses idées, ses ressenties était en soit une forme de révolution. Un fondement sur lequel s’appuyer pour innover.
Ne dit-on pas que: « La contrefaçon est à la base de toutes les littératures, excepté de la première, qui d’ailleurs est inconnue. » Et si cela était applicable à tout. Sans exception. Chacun étant le contrefacteur (ou plagiaire), conscient ou inconscient, d’un autre.
En fait, tant d’onanisme intellectuel ne pouvait cacher que deux choses: soit l’abus d’alcool est nocif à toutes réflexions constructives, soit cette logorrhée masque tant bien que mal une forme d’angoisse. N’étant pas adepte des quotidiennes quêtes spirituelles accoudées à un pilier de bar, sans pour autant rechigner sur une bonne pinte entre ami(e)s, j’ai tendance à trouver grâce devant la solution numéro 2.
nuagetag
Nuage de mots clés, McGulfin, Wordle
« Se tenir tout nu sur le web », selon les mots de Jeff Jarvis, n’est pas si aisé. L’agora numérique a une mémoire infaillible: tantôt cruelle, tantôt bénéfique. De quoi déclencher quelques phobies.
Ce sont les heurts et malheurs du web.
Mais il y a cette indescriptible envie de partager. D’écrire sur ce que je sais. Sur ce que je ne sais pas. Sur ce que je crois savoir. Rédiger des billets au fils de mes humeurs. Cette volonté de progresser par la critique que les quidams du web peuvent m’apporter, que je le veuille ou non, que je l’espère ou non. :p
Bref, pour toutes ces raisons et tant d’autres, me voici sur la toile afin de bénéficier de ces opportunités. Merci à vous, merci Blogger.
En deux mots: McGulfin, Miscellanées et divagations, est un endroit où l’on prend l’air. Il se compose d’articles hétéroclites, rédigés au fils des lectures, de l’humeur du jour, du temps disponible, etc.
Dans les coulisses de McGulfinLe blog est alimenté par Fabien Salliou…ah ? Et mer.. pour l’anonymat ;)
MCGULFIN
QR code réalisé sur Unitag.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Floating Facebook Widget